• Résultat de recherche d'images pour "Yandere anime"

    Je suis triste...

    Je me regarde dans le miroir, en me critiquant. Le reflet de moi-même m'insupporte de le voir.

    Je suis en colère...

    Je commence à frapper celui-ci sans raison. J'aimerais tellement être quelqu'un d'autre.

    Mais... Je suis heureuse...

    En revoyant, ce miroir brisé, je me vois en train de sourire à coté d'un garçon.

    Ce garçon...

    C'est... mon unique amour...

    Mais je me hais...

    Mon reflet se moque de moi. Cette fille... 

    Je dois...

    JE DOIS LA TUER !!!


    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "letter manga"

    "Qui suis-je ?"

    Cette question revient souvent dans ma tête, et je réponds à chaque fois :

    "Ryoba Aishi, juste une adolescente comme les autres..."

    Mais ça ne me convient pas.

    Alors, une autre question suis après :

    "As-tu un frère ou une sœur ?"

    Et je réponds naturellement :

    "Oui, j'ai une sœur jumelle qui se prénomme Kagamiko."

    Puis une autre, puis encore... jusqu'à que je tombe sur celle-ci :

    "Pour toi, que signifie la vie ?"

    Et je reste muette, sans que quoi que ce soit ne sors de ma bouche. J'essaye d'ignoré cette maudite question mais plusieurs personnes me répète celle-ci. Kagamiko réponds toujours facilement de son air insouciant que c'est quelqu'un qui suit un chemin, ce qui amusait son entourage. Pour moi, c'est plus compliqué, je sais ce que c'est mais c'est dure à expliquer. Je n'ai pas encore appris ce mot. Je le cherchais encore et encore, mais en vain.

    Jusqu'à que... je le rencontre lui.

    Je le connaissais que sous son nom "Kyosei". Il n'était rien pour moi jusqu'au jour où il est venu vers moi.

    Un groupe d'étudiant me posait cette question que je redoutais tant, ma sœur ne pouvait pas venir. Je commençait à trembler. Puis, ce garçon interrompit les élèves et m'emmena ailleurs. J'étais à la fois émerveillée et hébétée...

    ...

    C'est vrai, c'est plutôt idiot comme histoire.

    Mais...

    C'est depuis ce jour que j'ai trouvé la réponse à cette question.

    "Alors ? Quelle est ta réponse ?"

    Je sourit et de quelques mots, je réponds :

    " Lui, mon destin, et...  mon amour..."

     

    ------------------------------------------------------------------------------------

     

    Le jour suivant, je suis allée dans un restaurant avec Kagamiko. Kyosei-senpai est arrivé. Je commençais à rougir et le regardais s'asseoir à la table du fond.

    Kagamiko me fit un coup de coude, assez pour faire glisser mon bras. J'étais surprise et je tombais la tête contre la table.

    " Pourquoi as-tu fait ça ? m'écris ai-je,

    - Tu n'aurais pas un petit béguin par rapport à ce garçon ?"

    Je détestait lorsqu'elle évite le sujet.

    "De toute façon, Kyosei sera à MOI ! continuait elle,

    -Que veux-tu dire ?

    -Tu n'es pas la seule à être amoureuse de ce jeune homme. Il y a déjà plusieurs filles qui veulent lui avouer sa flamme. Et j'en fais partie.

    -Et quand vas-tu le lui dire ?

    - En fin d'été. Dans environ 6 mois."

     

    J'ai appris aussi que je n'appréciais plus ma jumelle depuis cet instant. Je commençais à la détester.

    "Et, commençais-je, tu connais une de ces filles excepté moi et toi ?

    -Il y a Yurei Redi, une de mes amies. Mais je crois que c'est la seule que je connaisse.

    -Merci..."

    Ceci conclut cette conversation. La seule chose que je puisse faire pour l'instant, c'est de haïr ces deux personnes.

    -----------------------------------------------------------------------------------------

     

    Un jour, j'ai reçu une lettre sur ma table :

    "Viens me rejoindre devant la salle du journal."

    C'était plutôt inquiétant, mais j'y suis allée.

     

    Après les cours, je me dirige vers l'endroit indiqué.

    Je toquais à la porte...

    Personne ne répondit...

    J'utilisais la poignée. Normalement c'était toujours fermée, mais bizarrement, elle était ouverte. Je me dirige vers le centre de la salle. J'entendis la porte se referme toute seule. Je commençais à paniquer et me suis retourner. Un garçon avec des lunettes me regardait.

    "Qui es-tu ? Je n'ai pas d'argents sur moi ! m'écris ai-je,

    -Du calme, je suis le président du journal. Et je suis là pour t'aider, chère Ryoba-san.

    -M'aider ? En quoi ?

    -Voyons, dans ta quête amoureuse !

    - De quoi parles-tu ? Et d'où connais-tu mon nom ?

    - Je le sais juste. Et je veux t'aider pour que Kyosei tombe dans tes bras.

    -... Je veux bien de ton aide. Mais, il y a toujours un marché avec ce genre de truc.

    -C'est exact !

    -Que veux-tu de moi en échange ?

    -Quelques services...

    -Comme ?

    -Photos...

    -De ?

    -Meurtres..."

     

    Je fus surprise et reculais. Rien que d'y pensé, cela me donne la nausée.

     

    "Je... Je veux bien. Mais il n'y a pas beaucoup de meurtres dans cette ville.

    -Et bien tue !

    -Je te demande pardon ?

    -C'est simple, je t'envoie des informations de chacune de tes "proies", tu les assassines d'une façon quelconque et tu m'envois des photos d'eux morts.

    -Et cela te rapporteras quoi ? lui demandais-je,

    -Un journal qui intéresse l'école.

    -Tu es immondes ! Et puis, tes "proies" en questions, je ne les connais pas.

    -Ne t'en fais pas, je t'enverrais les information par lettres.

    -Et pourquoi souhaites-tu m'aider ?

    -Tu en poses des questions ! s'exclama-t'il, J'ai... mes raisons..."

    Il commençait à rougir. Mais, il ne m'a tout de même pas encore répondu à ma première question :

    "Puis-je au moins savoir ton nom ?"

    Il soupira :

    " Appelle-moi "Hiro-kun". Ce n'est pas mon vrai nom. Juste, quitte cette pièce et réfléchis à ce que je t'ai dis."

    Je sortis, il referma la porte. Cet "Hiro-kun" est plutôt bizarre. J'ai le temps d'y réfléchir de toute façon...

     

    -----------------------------------------------------------------------------------------

    Merci d'avoir lu le premier chapitre (et pardon pour les fautes de français...) Vous avez le choix entre :

    1. Accepter la proposition de Hiro-kun

    2. Refuser sa proposition

    3. Attendre... (pendant 1 semaine... Tout peut arriver)

     

    [ Certains noms viennent de cette vidéo en dessous :

    https://www.youtube.com/watch?v=QbVN8TP-NvM

     

    Quant à "Hiro-kun", c'est juste que la prononciation ressemble à "Info-kun"... ]


    3 commentaires
  • Par YukiNeko-chan dans Fan fiction (Yandere Story) le

    Reflets [Chapitre 2] : "La confiance règne"...

     

    [oui, je l'ai faites avec rinmaru games]

    Je ne sais pas quoi en penser, cet "Hiro-kun" ne m'inspire point confiance. Mais il y a une autre partie de moi qui me dit d'y réfléchir encore. Je peux peut-être attendre quelques jours.

    ------------------------------------------------------------------------------

     

    Ce soir là, j'étais en train de cuisiner... et réfléchissais en même temps. A force, je me suis perdue dans mes pensées. J'ai senti quelque chose me toucher le bras.

    "Eh ? Est-ce que ça va ?"

    Je me retournais ; c'étais Kagamiko qui s’inquiétait. Elle s'inquiète encore pour moi malgré qu'on soit rivales ? Non, je suis sûr que c'est encore un moyen de m'affaiblir.

    "Alors, tu me réponds ?

    _ ...

    _Eh bien ?

    _Je vais bien... maintenant laisse-moi...

    _Je te demande pardon ? me demandait-elle,

    _Laisse-moi...

    _Pourquoi ?"

    Elle commençait à m'agacer avec ses questions.

    "JE T'EST DIS LAISSE-MOI !" m'écris ai-je.

    Elle me lâcha le bras et recula, avec sur son visage une expression de terreur. Je ne sais pas ce que je ressentais à ce moment là, de la haine et de la jalousie, ou bien le regret et la tristesse.

    "Je vois, j'ai compris le message, dit-elle d'un air mélancolique, je m'en vais..."

    Je m’apprêtais à lui dire "Pardon" mais elle était déjà partie.

    Comment éliminer ma propre sœur sans la blessée ?

    -----------------------------------------------------------------------

    Deux jours après les événements, on est allés à l'école. Kagamiko ne me regardais pas. Je crois que j'y suis y aller un peu trop fort avec elle...

    Sur le chemin, on a rencontré une fille. Elle était tombé à nos pieds.

    "Salut Yurei, dit ma sœur

    -Salut Kagamiko, répondit-elle en se relevant. Désolée si je vous ai blessé.

    -Ce n'est rien. lui répondit-je, donc c'est toi "Yurei" ?"

     

    Elle fut surprise au début puis répondit avec assurance et joie :

    "Oui, c'est bien moi !"

    Cette fille me donne déjà envie de vomir...

    "Et tu es Ryoba ? Pas vrai ?, continuait-elle,

    -Oui. Et tu dois déjà connaître ma sœur à ce que je vois.

    -Oui ! Elle m'a tellement parlé de toi. C'est comme si elle t'admirais, si tu la voyais !" riait-elle. 

     Kagamiko rougit de honte mais ne répondit pas. Je me sentais vraiment coupable.

     

    -------------------------------------------------------------------------------

     

    Encore en classe, j'ai reçu une lettre sur ma table. Je pensais encore que c'était Hiro-kun. Mais la curiosité de la lire était plus forte que moi. Je l'ouvris et lu :

    "Je t'aime." signé anonyme

    Cela doit être encore une blague ou une erreur. Mais je vis quelque en petit était écris :

    "Viens me rejoindre près du cerisier pleureur vendredi dans trois semaines."

    Pourquoi dans "trois semaine" ? il veut se confesser à la fin du mois ? Et si c'était mon amour ? Par pure précaution, j'écris dans mon agenda la date indiqué et lançais à la poubelle le papier.  Je l'ai ratée... Je le repris et m'apprêtais à le jeter. Quoique, ça pourrait blessé cet "anonyme". Je le mis dans mon cartable et m'assis à ma place.

    Je remarquais encore qu'il y avait une autre lettre dans mon cartable. Là, cela ne peut qu'être Hiro-kun. Je le lis :

    "Rejoins-moi à la pause déjeuner au club du journal." -Hiro

    Super, deux rendez-vous demandés en un seul cours. La professeur rentre dans la salle et nous dit :

    "Sortez votre cahier d'anglais et votre trousse ! Aujourd'hui, on révise le prétérit !"

     

    --------------------------------------------------------------------------------

     

    La porte était fermée, comme d'habitude. Je toquais à la porte. Elle s'ouvrit. Je rentrais à l'intérieur et la porte se referma de suite. Cela m'a laissé un froid dans le dos.

    "Hiro-kun, je n'aime pas la façon dont tu fermes la porte. Normal qu'elle soit coincé après !

    -Pardon Ryoba, c'est vrai que tu n'aimes pas vraiment les bruits qui font peur."

    Un instant, comment sait-il que j'ai peur de ça ? Je m'apprêtais à lui dire jusqu'à qu'il pose son doigt sur mes lèvres.

    "Je sais aussi que tu as peur des films d'horreurs. Tu cache bien ton jeu mais en réalité, tu es une vrai fillle mignonne.

    -Co... Comment tu-"

    Il coupa ma question et me répondit :

    "J'ai mes trucs à moi..."

    Il m'embrassa aussitôt. J'étais à la fois abasourdie et surprise. Il s'écarta de moi après. Je vérifiait les alentours : des bouteilles d'alcool.

    "Tu as bu, n'est-ce pas ? lui demandait-je

    -Je ne vois pas de quoi tu parles !

    - Menteur...

    -Bon, avant que tu ne partes, je voudrais que tu assassines Yurei Redi.

    -Attends, je n'ai même pas dit "oui" ou "non" et tu m'envois déjà à tuer ? m'exclamais-je,

    -Un baiser est pour moi un "oui". De plus, tu t'es laissé faire !"

    Je n'ai pas répondu à sa provoque.

    "Je t'écrirai les informations sur elle. Tu les recevras chez toi dès que tu rentreras.

    -D'accord...

    -Tu peux t'en aller."

    Il m'ouvrit la porte.

    "Ah ! Et..." lui dis-je,

    Je l'ai frappé sur le visage :

    "Ceci c'est pour m'avoir marchander..."

    Puis je lui est donné un coup de genou dans son ventre :

    "Ceci c'est pour m'avoir volé mon premier baiser qui n'était pas censé être le tien."

    Hiro-kun se tordait de douleur. Je sortais et fermait la porte.

    Je m'en allais.

    -------------------------------------------------------------------------------

    (ceci est le point de vue de Hiro-kun)

     

    Je la regardais s'en aller et fermée derrière elle. Chaque gestes qu'elle faisait était magnifique et rempli de grâce. Je fermais à clef la porte et m'approcha des bouteilles. J'en pris une et la regardais. Un cœur y était. Je continuais de l'observer et sourit.

    "Ne me déçois pas, ma chère [Censuré pour le mystère :3] "

    Je riais au éclats, comme si la folie me submergeait. Mais j'était heureux !

    -------------------------------------------------------------------------------

    Bonjour tout le monde !

    Alors, comme vous pouvez le voir j'ai donné une personnalité à mon Hiro-kun ! (en est très fière) Cependant, je vous laisse faire un choix :

    1. Tué à la manière forte (mais vraiment)
    2. Tué à la manière moyenne
    3. Récolter des information

    Si vous souhaitez en savoir + sur Hiro, ... bah faut laissé un com' !

    Merci encore d'avoir lu !  


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique