• L'enfance de Yandere-chan

    (ces dessins putain.)

    Résumé que j'améliorerai sûrement :

    Yandere-chan est allée beaucoup à l'hôpital quand elle était petite à cause de sa maladie, ses parents essayaient de lui expliquer ce qu'elle avait et qu'elle ne peut pas être soignée, mais elle ne comprenait pas. En grandissant elle a compris son problème. Son père voulait absolument l'aider, sa mère s'en foutait et lui disait qu'elle était comme ça à son âge et qu'un jour elle trouvera quelqu'un qui la rendra complète, mais son père gueulait contre Ryoba à cause de ça parce que bon quand même avoir une gamine psychopathe c'est pas le rêve de tout parents, donc il a tout essayé pour la rendre heureuse, en vain. Ayano avait pitié de son père donc elle a fait semblant de ressentir des émotions et finalement ils sont devenus une famille heureuse. Sauf qu'à l'école Yandere-chan se faisait harceler à cause de son comportement, et comme elle avait pas trop ça elle a réalisé que pour être traitée normalement, elle devait aussi faire semblant d'être normale, donc elle l'a fait. En grandissant elle voulait être comme les autres êtres humains donc elle a tout fait pour ressentir quelque chose, en vain, et puis un jour, Senpai la bouscule dans les couloirs, elle tombe amoureuse et veut tout faire pour le garder.

    Voilà voilà.

    Traduction:

     

    Mes tous premiers souvenirs...

    Je me souviens... d'hôpitals... de docteurs... d'examens...

    J'étais... Cassée.

    Les docteurs essayaient de "me réparer".

    Mes parents essayaient d'expliquer ce qui n'allait pas chez moi.

    Ils essayaient d'expliquer ce qui me rendait différente des autres gens.

    Je ne comprenais pas.

    J'ai entendu les docteurs admettrent qu'ils ne pourraient pas me réparer.

    Ils ont dit...que je ne serais jamais une personne normale... Ou que je vivrais une vie normale...

     

    A mesure que je grandissais, je finissais par comprendre ce qui n'allait pas chez moi.

    J'ai vu d'autres enfants devenir... heureux... tristes... en colère... Mais... Je n'ai jamais ressenti ces choses. Je me sentais seulement... Vide. Creuse. Incomplète.

    Mon père voulait désespérément m'aider.

    Mais ma mère... Elle n'était pas du tout comme mon père. Elle n'était pas du tout inquiète pour moi. Elle a dit qu'elle... était exactement comme moi, quand ELLE était enfant. Elle m'a dit que... Un jour, je rencontrerais quelqu'un de spécial. Elle m'a dit que je rencontrerais quelqu'un qui me ferait sentir... Complète.

    Mon père ne voulait pas écouter ce que disait ma mère. Il voulait un enfant NORMAL, plus que tout au monde. Il a tout essayé pour me rendre heureuse. Mais... Rien a marché. Je n'ai jamais été heureuse. Mais je ressentais... de la pitié... Je ressentait de la pitié pour cet homme triste.

    Je ne voulais pas que mon père s'inquiète plus longtemps. Alors, j'ai commencé à me conduire comme les autres enfants. J'ai fais semblant d'être normale. Mon père était heureux. On est finalement devenus une famille normale. Mais... Je pense qu'il savait... tout au fond de son coeur...  que je faisais semblant.

     

    A l'école, les autres enfants me maltraitaient. Il me brutalisaient parce qu'ils me trouvaient étrange.

    C'était... gênant...

    Je me suis rendue compte que si je voulais être traitée comme il se doit, je me devrais d'agir comme les autres enfants.

    J'ai commencer a faire semblant d'être normale. Et les intimidations ont cessées.

    J'ai appris que tout était plus facile si je me forçais à agir comme une personne normale.

    A la longue.

    Je faisais semblant d'être normale presque chaque heure, chaque jours.

    J'ai fais semblant d'être amie avec les gens. J'ai fais semblant d'avoir des hobbies. J'ai fais semblant de me soucier, quand une tragédie frappait.

    Mais tout était faux.

    Je ne ressentais rien.

    La seule chose que je ressentais...

    C'était du vide.

    Plus je grandissais, plus ma condition m'irritait.

    Je voulais vivre ma vie comme les autres gens.

    Je voulais ressentir de la joie.

    Je voulais ressentir du chagrin.

    J'ai tout essayer pour enfin ressentir quelque chose.

    De la culpabilité, de la honte, du regret.

    je voulais ressentir quelque chose.

    N'importe quoi.

     

    Mais... rien a marché... qu'importe ce que j'ai fais... qu'importe à quel point c'était... extrême.

    Je ne pouvais rien ressentir.

     

    Le conseil de ma mère était toujours le même ; "Un jour, tu rencontreras quelqu'un de spécial. Un jour, quelqu'un te feras te sentir complète."

    J'ai pensé à ces mots tout le temps. C'était la seule chose dont j'avais envie. Ma seule raison de vivre. Rencontrer la personne qui me sauverais. Qui me réparerais. Me complèterais...

    Et... un jour...

     

    [Senpai arrive etc...]

     

    Je l'ai trouvé.

    Je ne DOIS PAS le perdre.

    Je DOIS le protéger.

    Je DOIS le faire mien...

    Je ne DOIS PAS laisser qui que ce soit le prendre.

    J'ai BESOIN de lui.

    Il est tout.

    Il vaut n'importe quel sacrifice.

    Rien d'autre ne compte.

    PERSONNE d'autre ne compte.

    Il

    sera

    à

    MOI.

    Il n'a pas le choix.

     


     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 26 Juillet à 10:51

    C'est bien mais tomber amoureux en bousculant quelqu'un dans le couloir c'est <<

    2
    Mercredi 26 Juillet à 11:33

    J'ai trouvé ça trop touchant, Yanderedev a bien travaillé o/

      • Mercredi 26 Juillet à 11:35

        C'est vrai, je suis limite triste pour son enfance, même si ça n'excuse pas le fait que ça soit une connasse

    3
    Mercredi 26 Juillet à 11:38

    Ouais c'est clair que ça n'excuse pas ses meurtres, mais ça apporte de la profondeur au personnage en tout cas. Du coup ça sera plus simple de se mettre dans sa tête maintenant.

    Le truc c'est qu'en vrai, la plus part des personnes qui deviennent des tueurs en série ou des psychopathe ont exactement le même problème : ils ressentent, voir ne ressentent pas, les émotions . C'est un réel problèmes psychiatrique x)

      • Mercredi 26 Juillet à 11:39

        C'est triste quand même, mais en même temps pendant toute sa vie elle a rien ressenti, quand y'a un gars random qui la rend heureuse forcément c'est """"""normal""""" qu'elle veuille le garder pour elle même.

    4
    Mercredi 26 Juillet à 11:41

    Ouais voilà, on peut mieux comprendre, vu qu'elle cherchait ça depuis toute petite, c'est sûr  qu'elle va pas se dire "tant pis, je le laisse pour quelqu'un d'autre" XD

    5
    Mercredi 26 Juillet à 12:23

    La réalité si t'es pas normal t'es une sous-merde point. Yey

      • Mercredi 26 Juillet à 12:32

        VIVE LA MENTALITE

    6
    Mercredi 26 Juillet à 13:33

    Bah, c'est bien une sociopathe donc (cruauté envers les animaux, incapacité à ressentir de l'empathie...)

    C'est triste, mais surtout pour son père quand même, pauvre gars, avec sa femme normal qu'il veuille un enfant sain d'esprit.

    Après qu'elle ait rencontré senpai je la trouvait trop cute, puis avec la pomme j'ai vite déchanté mdrr

      • Mercredi 26 Juillet à 13:42
        Mais ouai putain, pauvre gars, tu veux une gamine normale ? BAH NON CE SERA UNE SOCIOPATHE FOLLEMENT AMOUREUSE D'UN MEC CHIANT. hugh la pomme de senpai
    7
    Mercredi 26 Juillet à 19:47

    Je tiens quand même à souligner le détail que elle n'est pas devenue psychopathe à cause de Senpai. Comme dit dans la vidéo, vers l'adolescence, elle a compris que ne rien ressentir était un problème et elle testait moulte choses afin de ressentir quelque chose.

    Tout ressentir.

    Jusquà tuer des chatons.

      • Mercredi 26 Juillet à 19:51
        WA OMG LA PUTT AIL A TUAI 1 CHATOOOON
    8
    Mercredi 26 Juillet à 20:03

    Avant j'aimais pas Ayano mais depuis cette vidéo je commence à l'apprécier héé

    R.I.P ses victimes et le chaton

    9
    Dimanche 30 Juillet à 11:47

    "Senpai la bouscule dans les couloirs, elle tombe amoureuse et veut tout faire pour le garder."

    Mmh '~'

    C'est pas très clair comme phrase, à ta place j'aurait plutôt mis "Senpai la bouscule dans les couloirs, et quand elle relève la tête vers lui, elle ressent enfin quelque chose. Elle se rend compte que sa mère avait raison, et elle fera tout pour garder Senpai"

      • Dimanche 30 Juillet à 11:49

        Bah en même temps j'ai fais ce résumé rapidement

      • Dimanche 30 Juillet à 11:50

        S'tu veux, je peux faire la trad des dialogues en dessous

      • Dimanche 30 Juillet à 11:52

        Si tu veux.

        D'ailleurs, tu penses que c'est une bonne idée de mettre des vidéos traduites dans l'article, puisque j'ai commencé à traduire la vidéo hier

      • Dimanche 30 Juillet à 11:53

        Euh... C'est a dire ?

      • Dimanche 30 Juillet à 12:02

        Je sous titre les vidéos de Yandev en français, je me demande si c'est une bonne idée de mettre les vidéos traduites dans l'article comme ça pas besoin d'un résumé

      • Dimanche 30 Juillet à 12:04

        Ah oui, je vois ! Bah au pire, t'enlevera la trad dans l'article quand les sous-titres FR seront fini.

      • Dimanche 30 Juillet à 12:07

        Ouai

      • Dimanche 30 Juillet à 12:48

        Pfiou, c'est bon j'ai terminé !

      • Dimanche 30 Juillet à 12:49

        Ohw, naïce

    10
    Lundi 31 Juillet à 14:09

     Elle ose tuer un ptit chat !!!!!!!!!

    sale .....

      • Lundi 31 Juillet à 14:10

        À côté elle tue des humains.

    11
    Lundi 31 Juillet à 17:49

    Dans ma tete  ..:

    Yandere chan :

    qui tue des humains : on s'en balec (enfin la plupart)

    qui tue un chat : QUOI

      • Lundi 31 Juillet à 17:51

        La vérité c'est qu'on s'en branle des deux parce que c'est pas de vrais êtres vivants

    12
    Lundi 31 Juillet à 18:17

    ouai  x)

     

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter