• Chapitre 7 : Le carnet

     Chapitre 6 : Le carnet

       -oOoOoOo-

    Tenshi sortit rapidement de la pièce, mais je ne fis rien pour le retenir . J'étais encokre trop triste d'avoir repensée à ma mère .

    Il marchat pendant une demi-heure, faisant plusieurs fois le tour du parc . Il était heureux de s'être réconcilié avec Kokoro,mais leur discution l'avait troublé . Il finit par se calmer quand il remarquat que la nuit était en train de tomber .

    -Déjà !?      grommela t-il .

    Il était désorlais seul dans l'école, mais il hésitait à partit . Il avait l'impression d'oublier quelque chose . 

    Il s'en rappella soudain .

    -Mon carnet !    fit-il à voix haute .

    Il se dirigeat vers le club occulte, mais plus il avançait, plus son courage s'éffitait .

    Avait-il besoins de relir tout ça ? De le revivre encore une fois ?

    Oui, il le faut . De toute façons, je n'arriverai pas à dormir . ce dit-il

    Il continua donc à marcher et arrivat enfin dans le club occulte . Il s'approcha alors de la bibliothèque et tirait le grimoire que Kokoro avait tirée quelques moi plus tôt . Ce grimoire qu'il avait tiré lui aussi 35 ans auparavant . Comme d'habitude, la bibliothèque pivotat, laissant voir une multitude de livres .

    Il ne mit pas longtemps à le trouver . Il l'aurait reconnus entre tous . 

    Le carnet n'avait pas changé, a part la fine couche de poussière qui le recouvrait à présent . Il n'avait pas perdu sa reliure argenté qui ressortait toujours sur le noir du carnet .

    Il l'ouvrit et sourit en voyant l'écriture familière qui se déssinait sur les pages . Il caressa doucement les pages, parcourants les mots d'un air réveur . Mais avait vraiment envie de ce replonger comme ça dans le passé ?

    -Tu peux toujours renoncer, tu sais ? dit une petite voix dans sa tête . Tu n'est pas obligé de faire ça .

    Si . Il le devait . Il ne pouvait pas fuir devant les évènements . Pas cette fois.

    Il revint au début du carnet et commença sa lecture :

    Lundi 4 septembre 1980

    Enfin ! Enfin je rentre en dernière année ! L'année prochaine je pourrai enfin quitter cette foutue école et devenir le yakuzas le plus craint et le plus respecté de tout le pays ! Que dis je ?! Du monde !

    Finis ce quotidiens fait de compliments hypocrites et de faux sourires . L'année prochaine je serrai libre ! Libre comme l'air !

    Mais voulais je vraiment devenir yakuzas ? Non . C'est trop peu gratifiant . Je veux que tout le monde tremble au seul énoncement de mon nom ! Il fallait juste que je trouve ces foutus manuscrits ...

    Ça faisait maintenant plus de 2 mois que moi, Tenshi Kasai, jeune, riche et talentueux préféré des professeurs cherchais des manuscrits parlant de démon . Plus précisement de comment devenir un démon .

    J'avais demandé à mon père adoptif, Ura Girono, un grand homme au cheveux blonds platines et aux yeux noirs jais qui tranchaient étrangement sur sa peau pale, de m'inscrire à Akademy Hight, chose qu'il avait accepté immediatement .

    Ura avait toujours était bon avec moi,il se comportait comme un père lui qui n'avait jamais eu d'enfants . La seule chose que j'avais réussis à lui faire dire sur sa vie passée, c'est qu'il avait déjà était marié mais que sa femme était morte .

    Quand je parle d'Ura, je me rends compte que je ne connais rien sur mes vrais parents . Les seules choses que je sais d'eux, c'est qu'ils avaient péris dans un incendie organisé par une autre bande, et que ma mère avait jadis était dotée d'une grande beauté d'après mon père adoptif .

    Mais bon, toujours étant que je cherchais ces foutus manuscrits depuis 2 mois et que je n'avais toujours rien trouvé, je commençais à croire que toutes ces histoires n'étaient que des légendes !

    J'avançais, perdu dans mes pensées quand soudain ...

    -Ah ! Je suis désolé ! Je suis vraiment désolé !    me fit la jeune femme qui venait de me percuter violament

    -J'avais remarqué, Mme ?

    Elle devins rouge comme une pivoine

    -Mme Kanashi . Kanashi Akuma

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter