• Alors, petit résumé, YandereDev voudrait toujours changer le nom de Yandere Simulator en "lovesick", il explique que le jeu ne sera pas totalement sérieux ni totalement "mignon", parce qu'il s'était mal exprimé dans le passé. Il voudrait faire un menu quand on lance le jeu qui demandera si on veut jouer à "Yandere Simulator" (le jeu tel qu'on le connaît aujourd'hui) ou "lovesick" (sans easter egg, debug mod, etc, d'ailleurs le fameux menu caché de Pikachuk et Bijuu Mike sert à ça). Dans le deuxième mode, beaucoup de choses ont été modifiées, les couleurs bien évidemment, mais aussi les noms de famille de certains personnages, l'écran de modification de Senpai.

    Des gens ont demandé à Yanderedev d'obtenir des services d'Info-chan autrement qu'avec des photos de culottes, alors on pourra placer des "mouchards" (j'ai pas bien réussi à traduire cette partie même si c'était super simple, désolée) ) à certains endroits pour entendre des conversations. Et on pourra aussi prendre des photos d'élève en train de mal agir (genre Musume qui fume) et les envoyer à Info-chan, et comme ça, on pourra avoir des faveurs d'Info-chan autrement qu'avec la culotte de Midori.

    Voilàvoilà.


    8 commentaires
  • Bonjour !

    Je relance une nouvelle partie, moi, MeLDs, comme ça, pour le plaisir de jouer à ce jeu, n'est-ce pas formidable.

    Pour plus de renseignement, rendez-vous ici 

    /!\ ATTENTION /!\

    Veuillez être sûr d'être connecté tous les jours, ça ne sert a rien de s'inscrire pour être absent tout le long de la partie.

    Ceux absent en tout début de partie serons donc viré le lendemain.

    Si vous ne pouvez donc pas participer, veuillez vous désinscrire du coup.

    Je lance cette partie maintenant pour avoir maximum 15 joueurs vers le début de septembre.

     

    Le jeu débutera quand nous aurons réunis suffisamment de personnes.

    (Vous pouvez être plus que 15, venez nombreux avec la famille)

    Si vous avez des questions, n'hésitez pas, car nous n'allons pas y répondre en pleine partie, sauf si elles sont spécial.

     

    Récapitulatif des inscrits au 11/11:

    • Yokkas
    • Eden Dameron.
    • Horei
    • Nimoon
    • Mister Sans.
    • Amynem
    • Oort
    • Calypso Moon
    • Tilaax
    • Ryut0n
    • mademoiselle_fujoshi

    50 commentaires
  • Le résumé viendra plus tard, vous me connaissez, à force.


    votre commentaire
  • Petit résumé pourri : Plus tard dans le jeu, les délinquants seront comme les autres élèves, on pourra leur parler, faire des tasks. YandereDev a eu une idée, qui est que, si on fait beaucoup de tasks pour un délinquant en particulier, il nous demandera de rencontrer son grand frère, un espèce de... criminel (voyez mes compétences en traduction), qui travaille dans une organisation, qui a un patron mais aussi des gens qui travaillent pour lui. Il a pas de nom, mais pour le moment, YandereDev l'appelle "Le Yakuza". Si dans le jeu, une petite ville est implantée, Yandere-chan pourra le rencontrer dans une allée. Si non, on pourra communiquer avec lui que par message. Comme Info-chan, il pourra nous rendre des services, mais nous donnera des trucs qu'Info-chan ne peut pas se procurer, genre de la drogue ou des armes illégales. Au début, ses services seront gratuits, parce qu'on a aidé son petit frère, et après ils seront payants. Et donc ce joyeux monsieur devra être payé avec des élèves vivants, que de bonté en lui. Après ça, il pourra nous aider à éliminer des rivales en les kidnappant, après, ses organes seront retirés et vendus sur le marché noir, ou alors la rivale sera envoyée dans un autre pays où son destin sera morbide. Notre cher ami nous dira qu'il a bien mit notre pauvre rivale dans sa camionette. Cependant, à chaque fois qu'il nous rendra service, le prochain service sera plus cher.

    Avec le Yakuza, Yandere-chan sera capable d'éliminer Megami, OUI MESDAMES ET MESSIEURS (je m'emballe trop), si le joueur décide d'éliminer ses rivales avec le Yakuza, ça pourrait faire une fin intéressante selon YandereDev. Mais notre ami ne sera pas dans le jeu si la fanbase ne le veut pas. Sauf que les commentaires disent tous qu'il est cool. Donc bon.

    Maintenant, la question qu'on se pose tous, c'est : est-ce qu'on va avoir droit à 300 000 fangirls ?


    9 commentaires
  • (ces dessins putain.)

    Résumé que j'améliorerai sûrement :

    Yandere-chan est allée beaucoup à l'hôpital quand elle était petite à cause de sa maladie, ses parents essayaient de lui expliquer ce qu'elle avait et qu'elle ne peut pas être soignée, mais elle ne comprenait pas. En grandissant elle a compris son problème. Son père voulait absolument l'aider, sa mère s'en foutait et lui disait qu'elle était comme ça à son âge et qu'un jour elle trouvera quelqu'un qui la rendra complète, mais son père gueulait contre Ryoba à cause de ça parce que bon quand même avoir une gamine psychopathe c'est pas le rêve de tout parents, donc il a tout essayé pour la rendre heureuse, en vain. Ayano avait pitié de son père donc elle a fait semblant de ressentir des émotions et finalement ils sont devenus une famille heureuse. Sauf qu'à l'école Yandere-chan se faisait harceler à cause de son comportement, et comme elle avait pas trop ça elle a réalisé que pour être traitée normalement, elle devait aussi faire semblant d'être normale, donc elle l'a fait. En grandissant elle voulait être comme les autres êtres humains donc elle a tout fait pour ressentir quelque chose, en vain, et puis un jour, Senpai la bouscule dans les couloirs, elle tombe amoureuse et veut tout faire pour le garder.

    Voilà voilà.

    Traduction:

     

    Mes tous premiers souvenirs...

    Je me souviens... d'hôpitals... de docteurs... d'examens...

    J'étais... Cassée.

    Les docteurs essayaient de "me réparer".

    Mes parents essayaient d'expliquer ce qui n'allait pas chez moi.

    Ils essayaient d'expliquer ce qui me rendait différente des autres gens.

    Je ne comprenais pas.

    J'ai entendu les docteurs admettrent qu'ils ne pourraient pas me réparer.

    Ils ont dit...que je ne serais jamais une personne normale... Ou que je vivrais une vie normale...

     

    A mesure que je grandissais, je finissais par comprendre ce qui n'allait pas chez moi.

    J'ai vu d'autres enfants devenir... heureux... tristes... en colère... Mais... Je n'ai jamais ressenti ces choses. Je me sentais seulement... Vide. Creuse. Incomplète.

    Mon père voulait désespérément m'aider.

    Mais ma mère... Elle n'était pas du tout comme mon père. Elle n'était pas du tout inquiète pour moi. Elle a dit qu'elle... était exactement comme moi, quand ELLE était enfant. Elle m'a dit que... Un jour, je rencontrerais quelqu'un de spécial. Elle m'a dit que je rencontrerais quelqu'un qui me ferait sentir... Complète.

    Mon père ne voulait pas écouter ce que disait ma mère. Il voulait un enfant NORMAL, plus que tout au monde. Il a tout essayé pour me rendre heureuse. Mais... Rien a marché. Je n'ai jamais été heureuse. Mais je ressentais... de la pitié... Je ressentait de la pitié pour cet homme triste.

    Je ne voulais pas que mon père s'inquiète plus longtemps. Alors, j'ai commencé à me conduire comme les autres enfants. J'ai fais semblant d'être normale. Mon père était heureux. On est finalement devenus une famille normale. Mais... Je pense qu'il savait... tout au fond de son coeur...  que je faisais semblant.

     

    A l'école, les autres enfants me maltraitaient. Il me brutalisaient parce qu'ils me trouvaient étrange.

    C'était... gênant...

    Je me suis rendue compte que si je voulais être traitée comme il se doit, je me devrais d'agir comme les autres enfants.

    J'ai commencer a faire semblant d'être normale. Et les intimidations ont cessées.

    J'ai appris que tout était plus facile si je me forçais à agir comme une personne normale.

    A la longue.

    Je faisais semblant d'être normale presque chaque heure, chaque jours.

    J'ai fais semblant d'être amie avec les gens. J'ai fais semblant d'avoir des hobbies. J'ai fais semblant de me soucier, quand une tragédie frappait.

    Mais tout était faux.

    Je ne ressentais rien.

    La seule chose que je ressentais...

    C'était du vide.

    Plus je grandissais, plus ma condition m'irritait.

    Je voulais vivre ma vie comme les autres gens.

    Je voulais ressentir de la joie.

    Je voulais ressentir du chagrin.

    J'ai tout essayer pour enfin ressentir quelque chose.

    De la culpabilité, de la honte, du regret.

    je voulais ressentir quelque chose.

    N'importe quoi.

     

    Mais... rien a marché... qu'importe ce que j'ai fais... qu'importe à quel point c'était... extrême.

    Je ne pouvais rien ressentir.

     

    Le conseil de ma mère était toujours le même ; "Un jour, tu rencontreras quelqu'un de spécial. Un jour, quelqu'un te feras te sentir complète."

    J'ai pensé à ces mots tout le temps. C'était la seule chose dont j'avais envie. Ma seule raison de vivre. Rencontrer la personne qui me sauverais. Qui me réparerais. Me complèterais...

    Et... un jour...

     

    [Senpai arrive etc...]

     

    Je l'ai trouvé.

    Je ne DOIS PAS le perdre.

    Je DOIS le protéger.

    Je DOIS le faire mien...

    Je ne DOIS PAS laisser qui que ce soit le prendre.

    J'ai BESOIN de lui.

    Il est tout.

    Il vaut n'importe quel sacrifice.

    Rien d'autre ne compte.

    PERSONNE d'autre ne compte.

    Il

    sera

    à

    MOI.

    Il n'a pas le choix.

     


     


    30 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique